Microbiote intestinal, cerveau, dépression et système immunitaire. Et si tout était lié ?

Dernière mise à jour : janv. 22


Le contexte sociétal vous préoccupe, génère des pulsions alimentaires non écologiques pour votre système digestif qui se met à vous faire de bien drôles de farces (ballonnements, lourdeurs digestives, vomissements, diarrhées … liste non exhaustive)


Autres symptômes possibles, vous êtes fatigué, angoissé, voire à la limite de la dépression ?


Et malgré des cures de magnésium, de vitamine C, ou encore de comprimés de méga-boosters absorbés, malgré des heures passées sous le soleil pour retrouver votre moral et votre peps, vous êtes toujours aussi las et vous ne savez pas d’où vient cet état de fatigue ?


Et bien la réponse est peut-être dans votre microbiote intestinal, cerveau et dépression, quelque chose nous dit que tout serait lié.


Rôle du microbiote dans l’induction de l’anxiété et de la dépression

Aussi inattendu que cela puisse être, nos toutes petites bactéries qui ne sont même pas visibles à l’œil nu jouent un rôle dans nos humeurs.

Et ces bactéries vivent dans nos intestins. Alors là, c’est le pompon ! Des bactéries intestinales qui ont un impact sur nos humeurs ?

C’est pourtant ce que démontrent de nombreux travaux. D’ailleurs, les bactéries qui joueraient un rôle dans la dépression sont appelées des « psycho-bactéries »


Le microbiote intestinal humain est composé de milliards bactéries ainsi que d’autres micro-organismes comme les virus, les champignons et les archées, nous livre encore beaucoup de mystères.

Et un dialogue cerveau-bactéries existe via différentes voies. La voie sanguine, immunitaire, endocrinienne ou encore nerveuse.

Cette dernière, grâce au nerf vague, serait une voie très utilisée pour comprendre le lien entre microbiote intestinal, cerveau et dépression.