La maladie de Lyme


La borréliose de Lyme (et autres maladies vectorielles à tiques), est une maladie répandue mais peu ou mal diagnostiquée et surtout difficile à identifier tant les tests ne sont pas toujours fiables comme le test Elisa avec bon nombre de faux négatifs.


Cette maladie très ancienne a été identifié en 1982 aux USA dans la ville de Lyme dans le Connecticut.


Les tiques sont surtout présentes en été où elles logent dans les bois, les hautes herbes des champs ou encore dans le pelage des animaux domestiques.


Toutes ne sont pas porteuses des bactéries borrelia burgdorferi (la plus répandue), la borrelia afzelii, la borrelia garinii et borrelia spielmani, responsables de la maladie de Lyme.

La situation est en pleine mutation et cette maladie infectieuse mieux prise en charge quoi que !..


Il est recensé 27 000 nouveaux cas en France par an et c’est sans compter ceux non identifiés


Un traitement précoce voir préventif peut limiter ou éviter les complications de cette maladie.


Le diagnostic de la Borréliose repose sur 3 critères :


1) Un contexte favorable

  • Antécédent connu de piqûre de tique

  • A défaut des souvenirs de promenades dans une forêt infestée de tiques

  • Un lieu de résidence dans une zone endémique

  • Une profession ou des activités à risque (chasseur, agent forestier)


2) Des signes cliniques caractéristiques


3) Des indications biologiques


La biologie propose des méthodes d'identification directe ou des tests de détection indirecte, via la recherche d’anticorps IgM ou IgG, qui se révèlent d'interprétation difficile dans la majorité des cas.


Les méthodes d'identification directe


L'observation microscopique pourrait dans certains cas permettre l'identification de spirochètes mais rien ne permettrait d'affirmer qu'il s'agit de b. burgdorferi. Une coloration argentique ou une coloration par immunofluorescence directe peuvent être réalisées. Leur sensibilité et spécificité sont faibles.

Une recherche d’ADN de Borrelia par amplification génique (méthode PCR) peut être proposée aux patients avec des symptômes persistants et une sérologie négative.


En cas d’infection, plusieurs signes cliniques doivent faire penser à la maladie de Lyme. Ces signes seront plus ou moins forts et importants selon le niveau d’infection et l’ancienneté de la maladie.

Il est possible de prendre en charge et de traiter cette maladie même si elle est très ancienne, rien n’est jamais perdu.


Les signes cliniques peuvent être les suivants :

  • Erythème localisé ou migrant

  • Céphalées

  • Asthénie

  • Tics nerveux, tremblements

  • Dépression

  • Palpitations, troubles du rythme cardiaque

  • Troubles neurologiques

  • Troubles digestifs

  • Perte de cheveux

  • Douleurs ostéo-articulaires…


Si la maladie de Lyme n’est pas traitée tous ces symptômes peuvent s’aggraver et être invalidants pour le malade.


Comment prendre en charge la borréliose?


Hormis l’antibiothérapie, peu de traitements allopathiques existes.


Et les huiles essentielles?


Elle présentent une bonne complémentarité et ont a été évoquée lors des 16° conférences de consensus en thérapeutique anti-infectieuse à l’institut Pasteur en présence d’éminents professeurs et notamment les citronnelles pour leurs côtés répulsifs (on retrouve ces huiles essentielles dans notre spray Bzz).


Nous savons également que les phénols auront un fort pouvoir de destructions des spirochètes, bactéries parasites responsable de la Borréliose, même longtemps après une morsure de tique.


Les huiles essentielles les plus riches en phénols sont l’origan, le clou de girofle, la cannelle ou encore la sarriette,


Mais prudence !!! Ces huiles essentielles sont à manipuler avec la plus grande précaution car elles sont hépatotoxiques d’où l’intérêt d’utiliser des complexes tout prêts et sécuriser comme notre Intest1 à partir de 10 ans. Déconseillé chez la femme enceinte et/ou allaitante.


Et surtout n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien aromathérapeute.


L’important reste la prévention et pour éviter les morsures de tiques (surtout dans les régions les plus concernées) :


  • Vous devez porter des vêtements longs et clairs

  • Inspectez-vous nu ou faites vous inspecter de la tête aux pieds à chaque retour de promenades

S’il devait y avoir une tique ôtez là avec un tire-tique et surtout rien d’autre puis seulement après

,mettez un désinfectant dessus comme de l’huile essentielle de lavande vraie.


A titre préventif, vous pouvez utiliser de chez Form & Sens :


  • Le spray Bzz, même s’il n’est pas spécifique aux tiques, il constituera une barrière, à vaporiser sur vos vêtements.

  • En cas de morsure, prenez Intest1 à raison de 2 à 4 gélules par jour pendant 10 jours

  • Défense immunitaire : 2 gélules par jour pendant 1 mois


Si on vous a diagnostiqué la maladie de Lyme tardivement avec dégradation de l'état général

  • Intest1: 2 gélules matin et soir pdt 4 à 6 mois, avec des fenêtres thérapeutiques de 5 jours par mois

  • Défense immunitaire : 2 gélules par jour au long cour











Posts récents

Voir tout